Pourquoi l'ethnopsychiatrie

 

 

 

 

 

 

Depuis plusieurs années le travail thérapeutique mené avec les migrants issus de cultures à fortes traditions

orales,nous a confronté à la nécessité d’une négociation de notre cadre et de nos représentations avec ceux

de nos patients. L’Ethnopsychiatrie est une méthode clinique qui oblige à une induction thérapeutique

adéquate afin de faire surgir le matériel. Il est nécessaire que le clinicien connaisse à minima les

représentations dont le patient se sert pour signifier sa souffrance et les fonctionnements de soins qui s’y

réfèrent : objets thérapeutiques, énoncés d’étiologies frayant avec les mondes invisibles, techniques de

guérison et thérapeutes traditionnels.Le clinicien en ethnopsychiatrie devient par ce fait un thérapeute

chercheur et observateur.Etre observateur lui permet de laisser agir une pensée autrement expérimentée

que celle de la psychopathologie occidentale, le propulse dans un ensemble de sphères reconnues et définies

par le patient.Etre thérapeute en Ethnopsychiatrie lui donne la possibilité de penser ces espaces, ces

fabrications, ces fonctionnements venus d’ailleurs. Il peut alors s’en servir pour valider ou invalider une

méthodologie apportée par l’ensemble de ces catégories.Dans le cas d’une invalidation, le clinicien devra

inventer d’autres espaces de pensées thérapeutiques. Il devient alors chercheur d’une construction de sens

et d’une théorie de sa propre recherche méthodologique.L’Ethnopsychiatrie permet l’approche

interactionnelle en analysant le fonctionnement même du thérapeute.Durant toutes ces années, cette

méthode clinique a fait ses preuves et semble être applicable à tout type de patient et dans tous les

domaines.J’applique cette méthode clinique dans le cadre de la prise en charge de patients atteints de

troubles somatiques à l’hôpital général.

Christine MANNONI

 

Page d'accueil!